Archives de Religion

USA – Une histoire pastorale

Eglise perdue

Voici une histoire surprenante qui m’est arrivée ce mecredi 25 février. Je vous parlais dans un précédent billet de ma nouvelle technique dite « des églises » pour trouver un endroit où dormir. Je comptais la mettre en pratique ce mercredi.

La journée se terminant, je me mis en quête d’une église annonçant une bible school (catéchisme) ou une séance de prières pour la soirée. Il ne me fut pas difficile d’en trouver une dans un petit hameau idyllique au milieu de la forêt et éloigné de la route principale. J’aurais difficilement pu envisager quelque chose de mieux. Si l’église me refusait le gîte, elle ne pourrait pas me refuser de planter ma tente dans son immense terrain. C’était ce que je m’imaginais.

Lire la suite »

USA – Un étrange Mardi Gras

Mardi gras

Le mardi gras de la Nouvelle Orléans est réputé pour son grand n’importe quoi. Nous sommes bien loin des carnavals bon enfant de nos campagnes. Bien sûr l’origine est catholique et française : antépénultième souvenir de la Nouvelle France. Durant plus d’une semaine le coeur de la ville est asphyxiée par des fêtards des quatre coins des Etats-Unis et du monde – même le naked cowboy de New-York est de la partie. Bières et alcools de toutes sortes coulent à flot, artistes de rue se relayent, la police empêche les voyageurs à vélo de passage de vendre des photos et tout le monde (ou presque) se prête au grand jeu des colliers.

Dans Bourbon Street, artère principale de la fête, des privilégiés fortunés ou invités par quelques sociétés sont installés aux balcons des immeubles coloniaux. Dans une main, un verre, dans l’autre quelques colliers de perles de couleurs. En dessous chacun se bat à se faire remarquer de ces nouveaux maîtres pour que l’un d’eux daigne accorder son attention et faire don d’un de ses colliers. Les idées ne manquent pas pour atteindre son but mais les « show me your tits » (« montre moi tes seins ») restent indétrônables – à noter cependant une légère variante en dessous du balcon qui annonce ses couleurs gay avec un « show me your dick »…

Et puis au milieu de cette foule, vous pouvez croiser quelques évangélistes qui essayent de ramener le tout un chacun sur le bon chemin, une bible à la main. Je pense que si mon séjour à la Nouvelle-Orléans ne s’était pas déroulé de la manière que je vais vous conter, je n’y aurais pas fait attention. Après tout, quoi de plus normal que de trouver quelques soldats de l’armée de Dieu dans cette foule qui doit rester malgré tout quelque peu représentative de la société Étasunienne… Mais voici comment les choses se sont déroulées.

Lire la suite »

USA – journée cadeaux

Sundance

Il y a des journées assez étranges comme cela, des jours pendant lesquels tout le monde est agréable. Ils peuvent être rares, il faut les apprécier. Lundi dernier fut pour moi un de ceux-là.

Je débutais la journée en me levant dans un lit king size. Fred et Linda, un couple rencontré la veille, m’avait invité à dormir chez eux et à profiter de leur chambre d’amis. J’acceptai bien sûr avec plaisir. Au petit matin donc, j’eus le droit à un petit déjeuner en bonne et due forme avec un petit surplus sous forme de french toast… une bonne manière de commencer la journée. Mes hôtes devant sentir que ma foi n’était pas exemplaire agrémentèrent mon cour séjour de deux petits cadeaux de départ. Le premier fut une bible de poche… instrument indispensable du voyageur états-uniens ; le second, une prière en cercle autour de mon vélo pour me porter chance. Ainsi un peu mieux équipé, je repris la route.

Le midi ce fut un chanteur de country qui me fit le plaisir de son amitié et de quelques CDs. Le soir les pompiers qui m’hébergèrent m’offrirent un T-shirt de leur caserne. Autant vous dire que je ne suis pas à plaindre…

USA – Le « visitor pack »

Lorsque je me trouvais en Sibérie, j’avais une technique quasi-infaillible pour trouver un endroit au chaud pour dormir : chercher l’ « administratcet » (la mairie). Les rares fois où elle n’a pas fonctionné fut lorsque je me suis retrouvé au pied de l’édifice en dehors des horaires d’ouverture. Pour le reste ou bien la mairie me dégottait un endroit où dormir ou bien quelqu’un proposait de m’héberger avant même de parvenir au siège de l’administration.

Aux États-Unis, je commence maintenant à expérimenter de nouveaux procédés. J’en appelle à la charité chrétienne. J’ai remplacé l’administration russe par la foi américaine. Le résultat est le même. On m’ouvre la porte.

Le mercredi et le dimanche soir, c’est donc église. Qu’elle soit de Dieu, des Premiers Baptistes, des Saints des Derniers jours, Catholique, Méthodiste, …