Archives de Incident

USA – C’est pas l’Larzac. Présumé coupable

Source

Fremont, Missouri. Je me voyais bien y passer une nuit sympathique. Une semaine et demi que je montais et descendais au grès de ma route à travers le plateau Ozark. Une communauté avec un nom sonnant français me paraissait toute désignée pour me donner un peu de repos. Au bas d’une descente, un élevage canin et surtout de superbes étendues vertes n’attendant plus que ma tente. Je frappai à la porte. La propriétaire apparut et me fit une réponse qui sonnait comme du déjà entendu. Elle me désigna amicalement un endroit qui conviendrait à coup sûr : au milieu du village, un parc avec des tables. Personne ne viendrait m’y embêter me disait-elle.

Arrivant au centre du village, je découvris le parc qui s’apparentait plus à la place centrale. Impossible d’y passer inaperçu. Je me mis donc en quête de quelqu’un pouvant me confirmer que je n’aurais pas de problème. Une voisine m’indiqua que personne n’était vraiment responsable mais elle ne voyait pas d’inconvénients à ce que je plante ma tente. Je lui demandai si il n’y avait pas un représentant du comté à vivre ici. Elle m’indiqua la maison du Shérif. Parfait pensais-je. Lire la suite »

USA – Un nom pour mon bicloune

Au début de mon périple je me demandais si j’allais donner un nom à ma monture. Je pensais alors qu’il s’imposerait peut-être de lui-même au fil du temps et des difficultés. Chaque grand aventurier cycliste sut avant moi donner un nom cinglant et romantique à son coéquipier de galères : rossinante, grimpe-tout, … Peut-être tout simplement parce que je n’atteins pas le bas de la cheville de mes glorieux ainés, aucun éclair divin n’avait gravé sur une pierre de mon chemin le nom de baptême à donner à mon destrier. Je continuais donc à l’appeler « mon vélo ».

Petit détail amusant par ailleurs, aux gens que je rencontre je ne dis pas « je voyage en vélo » mais « je voyage avec mon vélo ». Même sans nom il est quelque chose qui m’accompagne avant d’être un moyen.

Cette semaine, un événement a peut-être changé la donne. Sous les coups de butoir de mon mollet et de ma cuisse gauche – associés je pense à une attaque vice-larde durant le transport en avion – ma pédale gauche commença à rendre l’âme. Je me mis en quête d’une remplaçante du même calibre, mais les seules postulantes au poste s’avérèrent de piètre qualité. Par défaut j’en choisis une. Et ainsi mon vaisseau devint bancale comme un pirate à la jambe de bois. Patte cassée pourrait être ce nom que je ne cherchais pas vraiment.

USA – Une histoire pastorale

Eglise perdue

Voici une histoire surprenante qui m’est arrivée ce mecredi 25 février. Je vous parlais dans un précédent billet de ma nouvelle technique dite « des églises » pour trouver un endroit où dormir. Je comptais la mettre en pratique ce mercredi.

La journée se terminant, je me mis en quête d’une église annonçant une bible school (catéchisme) ou une séance de prières pour la soirée. Il ne me fut pas difficile d’en trouver une dans un petit hameau idyllique au milieu de la forêt et éloigné de la route principale. J’aurais difficilement pu envisager quelque chose de mieux. Si l’église me refusait le gîte, elle ne pourrait pas me refuser de planter ma tente dans son immense terrain. C’était ce que je m’imaginais.

Lire la suite »

RUSSIE – Jour 127 – Depart decale – 12/10/2008

Je pensais prendre la route hier, mais ma lenteur a decoler cumulee a une deconfiture qui a pris la forme du vol de mon ipod m ont fait decaler d un jour mon depart de Saint Petersbourg.

Mais je suis maintenant a nouveau operationnel, dans quelques heures je repedalerai a nouveau.

A bientot !

ECOSSE – De la nécessité d’aller au Sud pour continuer au Nord


Cairngorm Moutain

Avant d’aller plus loin, il faut tout d’abord préciser que mon idée première en allant en Ecosse était de pouvoir prendre un ferry depuis les Iles Shetland pour rejoindre la Norvège.

Toutes les informations glanées sur Internet en début d’année me laisser envisager cette possibilité.

Comme vous pouvez vous en douter, cela ne s’est pas passé exactement comme je l’escomptais.

Lire la suite »

IRLANDE – 1100km, je m’arrête – Jour 18

Mon compteur restera donc bloqué à ces quelques données :

– 1100 kms à tourner les pédales

– 90 heures assis sur la selle

– 64,5 km/h dans les pentes du Connemara

Lire la suite »