Archive pour Ecosse

ECOSSE – Dors où tu veux

Une des grandes libertés offertes par l’Ecosse, c’est bien celle de pouvoir planter sa tenter à peu prêt où bon me semble. Il faut bien sûr faire abstraction des « NO OVERNIGHT PARKING » – mais après tout, je ne suis pas garé : je campe.

Il y a donc un vrai plaisir à trouver un endroit où planter sa tente. J’avoue que pour ma part, mon côté enfantin m’a assez fait pencher vers les châteaux.

En ruines ou restaurés, ils offrent toujours un peu de mystères et d’histoires lorsque sur eux  le soir vient se poser un pesant brouillard.

Publicités

ECOSSE – Un petit morceau de Cantal

Les voyages sont souvent des successions de galères et de plaisirs. Il faut savoir apprécier les unes comme les autres. Certains plaisirs peuvent être petits, ils en demeurent néanmoins bien réels.

Je remonte un peu en arrière pour raconter comment alors que par un bel hasard j’arrivais dans une petite ville des Cairngorm Mountains dont j’ai déjà eu l’occasion de parler, j’eus la chance de tomber sur un petit marché et sur du soleil. Et, parmi les vendeurs, deux étales françaises : une de fromage et l’autre de produits auvergnats.

Je m’empressais de taper la causette, cela commençait à faire longtemps que je n’avais pas parlé français. L’un comme l’autre étaient des marchands du Nord travaillant quasi-exclusivement en Angleterre (et exceptionnellement en Ecosse). Au sortir de la discussion, je craquai bien sûr pour quelques saucissons et un peu de fromage, mais ils se firent une joie de me faire un bon prix. Je partis de surcroit avec un bon rab de cantal et une préparation de fois gras.

Que le Cantal est bon !

ECOSSE – Histoire de montagne

Ayant pris la route du « Sud » pour rejoindre Newcastle, deux choix de route s’offraient à moi depuis Inverness. La première passant par Aberdeen me faisait longer la côté pour ensuite rejoindre Edinbourgh. La seconde me faisait passer par l’intérieur des terres en traversant les Cairngorns Mountains pour rejoindre Perth puis Edinbourgh.

Comme expliqué dans un de mes premiers messages, je garde depuis l’enfance un certain plaisir aux descentes. S’ajoutant à ce point le fait que je (re)commence à prendre un vrai plaisir à monter – les jambes prenant du galon – je pris la décision de prendre la route montagneuse. Bien m’en a pris. Lire le reste de cette entrée »

ECOSSE – De la nécessité d’aller au Sud pour continuer au Nord


Cairngorm Moutain

Avant d’aller plus loin, il faut tout d’abord préciser que mon idée première en allant en Ecosse était de pouvoir prendre un ferry depuis les Iles Shetland pour rejoindre la Norvège.

Toutes les informations glanées sur Internet en début d’année me laisser envisager cette possibilité.

Comme vous pouvez vous en douter, cela ne s’est pas passé exactement comme je l’escomptais.

Lire le reste de cette entrée »

Jour 48 – Le retour à Inverness – 26/07/2008

Et bien, me voici de retour à Inverness que j’avais quitté il y a une semaine. Je me dirige maintenant plein sud vers une destination que je garde inconnue. J’indiquerai dans un futur poste les raisons de devoir aller au Sud pour continuer plus au Nord.

La nouvelle importante de la semaine est que le soleil est là, présent et persistent. Mes bras commencent à virer au rouge écrevisse.

Je fonce (de manière toute relative) cet après-midi vers les montagnes à l’Ouest d’Aberdeen.

ECOSSE – Il est là – jour 42

Les sages m’en avait bien parlé, des étrangers m’avaient dit que chez eux il apparaissait souvent. Mais j’avais du mal à y croire.

Une grosse boule jaune qui rendrait la terre plus lumineuse et qui réchaufferait les âmes et les corps, une magie qui ferait disparaitre les nuages en rendant le Ciel bleu : tout ceci me paraissait bien loin de ma grisaille quotidienne.

Et puis, ce matin J’ai ouvert ma tente et là, j’ai vu ce que l’on m’avait décrit comme le Soleil. Alors que la veille au soir le Ciel demeurait morose sans présenter le moindre encouragement, il se présentait maintenant à moi dans une belle robe bleu, sans tâche. Pour me séduire, il s’était paré de son plus bel atout, celui qu’on appelle Soleil.

Soleil était majestueux et brillait de milles feus. Dès que ma tête sortit de la tente, elle fut saisie par la puissance des rayonnements de Soleil et la bonne humeur s’installa en elle. Mon corps qui suivait fut de suite réchauffé et mes jambes – toujours les dernières au moment de se lever – sentirent l’énergie affluer en elle pour la journée.

Voici donc ce qu’on appelle Soleil. Je peux maintenant témoigner de son existence…

ECOSSE – La tête dans les nuages

Il n’y a guère de nouveautés à indiquer que j’ai plus que de coutume tendance à avoir la tête dans les nuages.

En ce lundi écossais, je dus prendre l’expression au sens propre pour survoler l’ile de Skye dans les nuages. Drôle d’idée que de se priver de la beauté des paysages sky-iens, mais je ne l’ai pas choisi.

Le temps qui s’impose à moi de jour en jour l’avait fait pour moi en me faisant traverser une forte bruine…

Ma visibilité était donc limitée pendant une bonne partie de la journée à quelques dizaines de mètres, tout pendant que mes qualités waterproof étaient remises à l’épreuve.

Mais l’expérience reste présente, et cette journée fut riche de rencontres. Lire le reste de cette entrée »