Archive pour Californie

USA – Fin

Mon périple nord-américain est terminé. Encore deux vols et je serai à Quito. Je ne sais pas si j’y trouverai mon vélo… Un changement de 45 minutes à Houston me fait douter que mes bagages me suivent…

Après quelques jours de pause à San Francisco l’envie se fait grandissante d’entamer le gâteau sud-américain !

A bientôt près de l’équateur…

USA – Reprendre ma liberté

Les campings Hiker&Biker sont un confort agréable assuré pour le cyclo-touriste. Il est aussi poossible de les voir comme la quasi-assurance de contrôler les flux de randonneurs (à pieds ou à vélo).

Les contrôles y sont peu fréquents : il y est facile de s’abstenir de payer sa place. Le voyageur itinérant a alors peu de raisons de camper en sauvage ou d’importuner un habitant pour squatter un jardin. La tranquilité publique est assurée.

Placés le long de la route côtière ils concentrent les voyageurs dans un corridor. Le système construit l’itinéraire, planifie les étapes. L’improvisation, le hasard, la découverte que je chéris ne trouvent plus leurs places. Tout est écrit, scénarisé.

Voler d’un camp à l’autre, rester dans un microcosme de cyclo-touristes, se doucher tous les soirs, ne pas se faire de mourron pour trouver un lieux où dormir : il s’agit là d’un grand luxe, mais quelques semaines suffisent. Je reprends ma liberté. Je franchis les murs de ce corridor virtuel. Le vent de l’aventure me pousse aux fesses. Je m’en vais vers la côte perdue à la recherche du farwest que je n’ai pas encore saisi. A bientôt.

USA – Hiker/Biker

Il y a l’équilibriste sur son vélo impossible

Il y a les amoureux en lune de miel

Il y a le voyageur autour du monde

Il y a les retraités

Il y a l’aspirant photographe

Il y a le hollandais volant

Il y a le Pinoy inventeur

Il y a l’ami québecois

Il y a le transAm

Il y a les tandems pères-fils

Et finalement il y a les campings hiker/biker où l’on se rencontre pour quelques dollars au bord de l’océan.