Archives de juillet, 2008

Jour 48 – Le retour à Inverness – 26/07/2008

Et bien, me voici de retour à Inverness que j’avais quitté il y a une semaine. Je me dirige maintenant plein sud vers une destination que je garde inconnue. J’indiquerai dans un futur poste les raisons de devoir aller au Sud pour continuer plus au Nord.

La nouvelle importante de la semaine est que le soleil est là, présent et persistent. Mes bras commencent à virer au rouge écrevisse.

Je fonce (de manière toute relative) cet après-midi vers les montagnes à l’Ouest d’Aberdeen.

ECOSSE – Il est là – jour 42

Les sages m’en avait bien parlé, des étrangers m’avaient dit que chez eux il apparaissait souvent. Mais j’avais du mal à y croire.

Une grosse boule jaune qui rendrait la terre plus lumineuse et qui réchaufferait les âmes et les corps, une magie qui ferait disparaitre les nuages en rendant le Ciel bleu : tout ceci me paraissait bien loin de ma grisaille quotidienne.

Et puis, ce matin J’ai ouvert ma tente et là, j’ai vu ce que l’on m’avait décrit comme le Soleil. Alors que la veille au soir le Ciel demeurait morose sans présenter le moindre encouragement, il se présentait maintenant à moi dans une belle robe bleu, sans tâche. Pour me séduire, il s’était paré de son plus bel atout, celui qu’on appelle Soleil.

Soleil était majestueux et brillait de milles feus. Dès que ma tête sortit de la tente, elle fut saisie par la puissance des rayonnements de Soleil et la bonne humeur s’installa en elle. Mon corps qui suivait fut de suite réchauffé et mes jambes – toujours les dernières au moment de se lever – sentirent l’énergie affluer en elle pour la journée.

Voici donc ce qu’on appelle Soleil. Je peux maintenant témoigner de son existence…

ECOSSE – La tête dans les nuages

Il n’y a guère de nouveautés à indiquer que j’ai plus que de coutume tendance à avoir la tête dans les nuages.

En ce lundi écossais, je dus prendre l’expression au sens propre pour survoler l’ile de Skye dans les nuages. Drôle d’idée que de se priver de la beauté des paysages sky-iens, mais je ne l’ai pas choisi.

Le temps qui s’impose à moi de jour en jour l’avait fait pour moi en me faisant traverser une forte bruine…

Ma visibilité était donc limitée pendant une bonne partie de la journée à quelques dizaines de mètres, tout pendant que mes qualités waterproof étaient remises à l’épreuve.

Mais l’expérience reste présente, et cette journée fut riche de rencontres. Lire la suite »

Jour 40 – Pose highland-gameuse – 18/07/2008


Campement auprès de l’Eilean Donan Castle

J’arrive tout doucement à six semaines à parcourir les routes d’Europe du Nord ; je dois dire que je les supporte plutôt bien. Mes jambes pètent le feu et trépignent de reprendre la route.

Pour l’instant je me suis arrêté pour une pose plus longue qu’à l’habitude à Inverness. Le hasard m’a conduit dans la capitale des Highlands la veille des highlands games du lieu qui se tiendront ce weekend. Ce seront donc trois jours quasi-pleins que je passerai ici pour profiter. A priori, encore une semaine/dix jours en Ecosse avant la prochaine destination… avec la pluie toujours qui m’accompagne.

ECOSSE – Le ferry hôpital

Il y en avait qui toussaient, d’autres qui criaient. Un bébé pleurait dans un coin. Des marmots couraient dans le couloir et les parents commentaient. Tous nous attendions, patiemment.

Par moment les hauts-parleurs crachaient quelques messages par dessus le brouhaha ; mais leurs sens m’échappaient, définitivement.

Sans doute devaient-ils appeler Mr James pour son amputation, ou peut-être était-ce pour soigner Peter de sa rage de dents.

Et pourtant, cette grande salle d’attente n’était qu’un ferry pour m’emmener vers l’Ecosse, assurément.

IRLANDE – Du 4×4 au tunning


Giants causeway

J’ai déjà parlé de cette quasi-vénération de l’irlandais pour son jardin. Maintenant que mon périple dans le pays au trèfle est terminé, il me semble important de préciser que cette adoration m’a semblé moins marquée lorsque lorsque je suis arrivé dans le nord – géographique, au dessus du comté du Mayo. J’ai même pu atteindre le nirvana suprême de planter ma tente dans un jardin du comté du Donnegal.

C’est d’ailleurs aussi dans cette même région et dans celle attenante (bien qu’en Irlande du Nord – politique) du Londonderry que j’ai pu rencontrer les irlandais les plus accueillant. Une douche par ci, la nuit dans la caravane par là, ou encore le tea-time royal (thé, pizza, jus d’orange, gâteau) pour me protéger de la pluie. A croire qu’ils se battaient pour un concours virtuel du meilleur hôte.

Mais, au delà de la chaleur humaine, le nord a aussi su se faire remarquer par son parc automobile. Le 4×4 y faisait preuve d’une forte visibilité comme dans toutes les régions traversées d’Irlande, mais de nombreuses voitures tunées ont surtout su se faire remarquer. L’une d’elle a d’ailleurs réussi à me faire quelques frayeurs en me frôlant à plusieurs reprises : à l’allée, au retour, à l’allée, au retour, …

Le ch’nord d’un pays présuppose-t-il de chaleur humaine et de tuning ? Voici ma question existentielle du moment ?

Réponse dans la suite de mes aventures… toujours plus au nord.

IRLANDE – 1100km, je m’arrête – Jour 18

Mon compteur restera donc bloqué à ces quelques données :

– 1100 kms à tourner les pédales

– 90 heures assis sur la selle

– 64,5 km/h dans les pentes du Connemara

Lire la suite »